Les scientifiques russes subissent récemment des difficultés croissantes  pour obtenir des visas vers les pays de la Communauté Européenne et à un niveau dramatique vers les Etats-Unis d’Amérique. Ces difficultés, provoquées par les tensions diplomatiques entre ces pays et la Fédération Russe, sont parfois plus importantes qu’à l’époque de la guerre froide.

La Fédération Mondiale des travailleurs scientifiques (FMTS) proteste contre ces restrictions de circulation affectant les échanges  et collaborations scientifiques.

Comme l’Unesco vient de le rappeler en novembre 2017 dans sa Recommandation concernant la science et les chercheurs scientifiques ( paragraphe 31 ― Participation à la communauté scientifique internationale) “les États membres devraient favoriser activement l’échange d’idées et d’informations entre chercheurs scientifiques du monde entier, cet échange étant essentiel au développement harmonieux des sciences ; à cette fin, ils devraient prendre toutes les mesures nécessaires pour donner aux chercheurs scientifiques la possibilité, tout au long de leur carrière, de prendre part à la communauté scientifique et technologique internationale. Les États membres devraient faciliter ces déplacements au sein et en dehors de leur territoire.”

La FMTS demande instamment à la Commission Européenne et aux gouvernements concernés, y compris celui des USA, de favoriser la libre circulation des scientifiques en facilitant les procédures et en raccourcissant le délai de délivrance des visas.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *